© tous droits réservés

Médecins-Covid, Jenparle ! 1 000 médecins ont pris la parole pour dire comment ils ont vécu la crise de la Covid-19, notamment pendant le 1er confinement (mars-mai 2020), en partenariat avec le Quotidien du Médecin

Du 18 mai au 29 juin 2020, dès le début du premier déconfinement progressif, Res publica, en partenariat avec Le Quotidien du Médecin et Décision et Stratégie Santé, a réalisé une enquête auprès de 1 000 médecins, avec Jenparle, l’outil de dialogue collaboratif et de concertation de Res publica.

" Sur le millier de professionnels qui a répondu, beaucoup témoignent de leur surprise et de leur désarroi lors de la survenue brutale de la crise. La plupart souligne l'impréparation du système de santé dans son ensemble. Et un bon nombre fait état de nouvelles façons de travailler, plus ou moins guidées par la nécessité ou la contrainte et dont on perçoit que cela pourrait vraiment changer la donne dans la France de l'après-Covid. "
Le Quotidien du Médecin

À l’été 2020, les médecins ont débattu en ligne de 46 propositions pour améliorer la santé après le Covid-19. Ces propositions concernent la gouvernance de la santé, les soins et solutions thérapeutiques, les ressources humaines et la formation ainsi que les équipements. Parmi ces propositions ressort notamment le besoin de redonner leur place aux soignants en modifiant la gouvernance des hôpitaux. En ce sens, le manque de proximité et la trop importante centralisation des hôpitaux sont déplorés.

Nous tirons de cette enquête trois conclusions qui peuvent être rendues opérationnelles rapidement :

La qualité des services de santé à l’échelle des territoires dépendra principalement de la qualité du dialogue entre l’ensemble des acteurs de ce champ. Construire des stratégies territoriales de santé permettra de donner plus de souplesse aux acteurs pour organiser de façon agile et réactive la réponse aux besoins de santé d’un territoire, clarifier et fluidifier l’organisation de la régulation des soins non programmés et des urgences ou encore structurer les soins de proximité et l’interface entre la ville et l’hôpital.

Le dialogue collaboratif est une  pratique experte qui est seule en mesure de garantir des discussions utiles, efficaces et permettant la mise en œuvre d’un changement opérationnel. Le monde de la santé pourrait s’en inspirer pour engager la transformation qui garantira un service de qualité, au bon prix, dans de bonnes conditions pour une meilleure santé des citoyens.

Gilles-Laurent RAYSSAC, Camille BOURDIER et Pétronille CAMPHUIS
2020